Comment choisir son système de vidéosurveillance ?

Un système de vidéosurveillance est un équipement destiné à enregistrer et à restituer en cas de besoin les images d’un événement qui s’est déroulé dans une maison, dans une entreprise, ou même sur un espace public. Il est question, dans cet article, de vous fournir les informations pouvant faciliter le choix du système de vidéosurveillance correspondant à vos besoins. Pour obtenir plus d’informations, référez-vous au lien http://www.cameradesurveillance.info/ .

Les composantes d’un système de vidéosurveillance et les types d’installation possibles

Un système de vidéosurveillance est un réseau constitué de caméras judicieusement placées et reliées à une centrale enregistreuse (à domicile) ou à un moniteur de visualisation pour surveiller les points de passages et les biens qui ont de la valeur ou qui nécessitent une surveillance (ouvrants, jardin, véhicule, etc.). Une passerelle internet au travers d’une box internet ou d’une clé 3G permet la consultation à distance, par vous-même ou par une société de sécurité. En matière de vidéosurveillance, il existe 4 types d’installations :

  • L’installation factice, destinée à dissuader toute intrusion
  • L’installation à vision locale
  • L’installation à vision mobile qui vous renvoie en temps réel les images filmées sur votre smartphone ou votre ordinateur
  • L’installation à vision mobile et locale qui permet une meilleure protection et répond à toutes les exigences.

Les critères de choix d’un système de vidéosurveillance

De nombreux éléments entrent en ligne de compte pour le choix d’un système de vidéosurveillance :

  • Le choix de la focale : il est important de bien choisir la focale car elle détermine la zone couverte. Si vous n’êtes pas sûr de l’emplacement de la caméra ou si vous envisagez modifier sa zone de surveillance, il est préférable d’opter pour des focales variables. Les focales fixes sont moins chères mais ne permettent pas de zoomer sur les éléments qui vous intéressent, contrairement aux focales variables.
  • Le degré de protection : pour le connaître, il vous faut interpréter le code IP suivi de deux chiffres. Les chiffres déclinés derrière les deux lettres représentent un degré de protection face aux intempéries auxquelles l’appareillage est soumis. Pour lire ce degré, il vous suffit donc d’interpréter les deux chiffres.
  • Désirez-vous des caméras avec ou sans fil ? Les caméras avec un réseau filaire sont plus fiables mais leur installation nécessite de lourds travaux. Les caméras sans fil ont une portée maximale au-delà de laquelle le signal s’affaiblit trop pour assurer son rôle.
  • Désirez-vous des caméras analogiques ou des caméras IP ? Les premières sont plus anciennes et envoient les images telles quelles à la centrale qui les enregistre. Par contre, les caméras IP filment dans un format numérique compressé qui est envoyé sur un réseau Ethernet ou en wifi à une centrale de surveillance ou d’enregistrement. Vous pouvez visualiser ces images à distance si vous disposez d’un accès internet.
  • Les résolutions d’images : les caméras analogiques ont une résolution qui varie entre 420 lignes et 1000 lignes, pour les caméras haute définition. Les caméras numériques offrent une super qualité d’image ou une image altérée selon que ce soit une résolution HD ou SD.

La taille de l’objectif : plus la taille de l’objectif est grande, plus le champ de vision est étroit et plus vous pouvez voir loin. À l’inverse, un petit objectif offre une image large, occultant cependant certains détails.